Mon parcours – Ma pratique – Consulter un psychologue.

Mon parcours

Je suis titulaire d’un Master2 (BAC+5) en psychologie clinique et psychopathologie, parcours psychothérapie, obtenu à l’Université Paris8. Je suis donc psychologue clinicienne et psychothérapeute. Je suis par ailleurs également formée à l’hypnose thérapeutique auprès de l’institut Emergences.

J’ai évolué dans différents domaines :

  • Prévention du mal-être et du suicide chez les jeunes avec interventions dans les établissements scolaires/universités en prévention ou suite à un suicide
  • Psychiatrie
  • Visites médiatisées en Espace-Rencontre auprès des familles placées sous ordonnance des juges pour enfants et des juges aux affaires familiales
  • Animation de groupes de parole
  • Animation de groupe à visée thérapeutique
  • Prise en charge de Mineurs Non Accompagnés – MNA (public de mineurs migrants)

Mon approche

En tant que psychologue clinicienne et psychothérapeute, mon approche est dite intégrative. Je prends en compte la personne dans sa globalité : dans sa dimension individuelle (affective, cognitive, comportementale, somatique….) et dans sa relation aux autres. Ma pratique est bien entendue basée sur l’écoute active de la personne mais également sur l’interaction. Ma pratique se veut non jugeante et bienveillante afin que la personne puisse déposer librement et sans contrainte ce qui lui semble lourd à porter. La relation entre vous et le psychologue est une relation de confiance et de confidentialité.

Mon premier objectif va être de chercher vos ressources, celles sur lesquelles nous allons ensuite pouvoir nous appuyer pour la suite du travail. Ma pratique s’inscrit dans les 3 temporalités, passé, présent et futur. Ainsi, je ne me focalise pas sur une temporalité en particulier mais plutôt je tente de les mettre en lien :

  • Visiter le passé permet de découvrir ce qu’il engage dans votre présent, positivement comme négativement.
  • Dans le présent, nous parcourons ce qui maintient les difficultés et l’impact de ces difficultés dans le présent. Nous cherchons ensemble comment améliorer ce présent, dans l’ici et maintenant.
  • Nous pourrons ainsi appréhender le futur de manière plus réaliste et sécurisante.

Ma pratique

De part ma formation en psychologie clinique et en psychothérapie, j’utilise l’approche verbale et l’Hypnose est un outil complémentaire que j’utilise pour traiter différents symptômes et émotions. J’ai également une pratique humaniste et existentielle qui vise à accompagner l’autre à trouver son propre chemin, à se frayer sa route en fonction de ses propres besoins, de ses propres limites. L’idée est de retrouver un sens personnel et non une vie déterminée par l’environnement.

Les demandes que je rencontre le plus souvent :

  • Troubles anxieux
  • Troubles dépressifs
  • Troubles alimentaires
  • Périodes de grands changement
  • Prise en charge de personnes douloureuses chroniques
  • Troubles du sommeil
  • Travail psychothérapeutique permettant une meilleure compréhension de soi, sans qu’il y ait nécessairement une souffrance
  • Accompagnement de personnes étant en situation d’emprise, avec un travail spécifique leur permettant de passer du statut de victime à celui d’acteur
  • Préparation mentale (examens, événements importants…)

Des consultations au cabinet de psychologie et d’hypnose à Angers :

  • pour un soutien ponctuel (soutien à court terme pour des difficultés passagères : professionnelles, relationnelles, scolaires, …)
  • une psychothérapie pour un travail en profondeur dans un objectif de changement personnel
  • pour adolescents ou adultes

J’attache une grande importance à la collaboration. Ainsi, nous déterminerons ensemble les modalités de notre rencontre et les axes de travail.

ATTENTION : les consultations de psychothérapie et d’hypnose ne se substituent pas à une consultation médicale. Pour cette raison, et selon les problématiques, je questionne vos antécédents médicaux ou la nécessité de consulter votre médecin.

Consulter un psychologue

Chacun est confronté au cours de sa vie à des difficultés (deuil, séparation, changement divers) qui engendrent : stress, angoisse, anxiété, une impression d’être dans une impasse, une impression de ne pas avoir sa place, une phobie, un manque de confiance en soi, des douleurs etc… Cela peut se répercuter dans tous les domaines : social, personnel, familial ou professionnel. Surgit alors la nécessité de sortir de ses difficultés et d’entreprendre un travail sur soi.

Il n’y a pas de   « petites » difficultés. Chaque individu a sa propre subjectivité. Il n’y a donc pas de  « mauvaises » raisons de consulter un psychologue. Consulter un psychologue est un acte courageux, en ce sens où vous faites un choix, le choix de faire le nécessaire afin de vous sentir mieux. Il s’agit d’une décision mature qui témoigne d’une volonté de surmonter une situation et d’opérer un changement. L’accompagnement psychologique ou la thérapie peut vous aider.

Toutefois, cette décision de consulter n’est pas facile. Elle remue, elle questionne, elle peut faire peur. Cette peur est naturelle car il s’agit d’aller déposer chez un inconnu ce qui nous trouble, ce qui nous emprisonne. Il s’agit également de faire face à ce qui fait souffrir.

Sachez aussi qu’il est aussi naturel, parfois, de ne pas avoir envie de se rendre à sa consultation, c’est le signe qu’il se passe des choses importantes psychiquement pour vous. Il est donc important que vous puissiez exprimer tous vos ressentis et vos pensées à votre thérapeute qui saura vous rassurer.

Pourquoi aller chez le psychologue?

Le psychologue est formé à des techniques durant son parcours universitaire (BAC+5 minimum). Et c’est justement parce qu’il n’est pas de votre famille ou votre ami, qu’il saura vous accompagner. C’est aussi parce qu’il n’y a pas d’enjeux affectifs qu’il saura prendre le recul nécessaire en ce qui vous concerne. Cela ne veut pas pour autant dire que votre psychologue est dépourvu d’affects mais simplement qu’il doit pouvoir mettre à distance ou analyser ses propres émotions ou ressentis (ce qui est impossible avec un proche). Cela fait partie intégrante de la posture du psychologue.

Co-construction du travail thérapeutique

Le premier rendez-vous ne vous engage en rien. Vous devez -condition essentielle- vous sentir en confiance avec votre thérapeute, de même que votre thérapeute se doit, dans un soucis éthique, de n’accepter que les patients pour qui il est en mesure de venir en aide. Ainsi, vous êtes libres de continuer ou de ne pas donner suite.

Si vous souhaitez continuer au delà de notre première rencontre, ensemble, nous déterminerons VOS objectifs et tâcherons étape par étape de vous mener vers les objectifs que vous souhaitez atteindre. Au travers de cet accompagnement, vous serez aussi acteur de votre changement et de votre évolution. Cela veut dire qu’il y aura des efforts à faire et je serai là pour vous y encourager. Évidemment tout cela se fait progressivement. Mon objectif est de vous aider à retrouver votre liberté et vos propres ressources. En somme, je souhaite que vous n’ayez plus besoin de moi ! L’utilisation de l’hypnose peut-être un outil complémentaire dans la mesure où l’hypnose permet de réactiver des ressources inconscientes, endormies, mais pourtant bien présentes en vous.

Ma pratique est active, je ne pratique donc pas les longs silences , mon but étant qu’une collaboration suffisante, sécurisante et bienveillante permette un travail optimal. Ensemble nous tentons de comprendre, de découvrir dans nos habitudes ce qui parfois nous dessert. Parfois, le sens n’est pas à chercher, il suffit de modifier certaines choses et le sens de nos conduites se manifestera de lui-même par la suite. Pour ce faire, je travaille dans « l’ici et maintenant » tout en sachant que plusieurs éléments qui font souffrance sont parfois reliés au passé. Il est donc possible de « travailler » des symptômes (et c’est parfois suffisant) mais il est souvent nécessaire de découvrir ces automatismes inconscients ou à demi conscients. Ces automatismes font souffrir parce que le sujet est amené à revivre des situations similaires au fil du temps et des expériences : sentiment d’être toujours abandonné, jugé, besoin de trop travailler, sentiment d’imperfection, évitement de certaines situations…

Bien entendu, et selon vos problématiques, les consultations de psychologie et d’hypnose ne se substituent pas à un avis médical.

Anabela Parente – psychologue et hypnothérapeute à Angers/Avrillé. Tel : 07.85.97.85.78